OSBORN METALS

Historique

OSBORN METALS SA résulte du rapprochement réalisé en 2004 de deux entités reconnues depuis de nombreuses années dans l’étirage à froid de tubes et de profils métalliques de formes spéciales :

 
BUJON et GAUTIER TROUSSEL
 
GAUTIER TROUSSEL, installée à Longueville, en Seine et Marne, a été créée en 1865 sous le nom de RAFFIN & DURAND 
C’est la plus ancienne société française encore en activité, spécialisée dans l’étirage à froid de tubes. 
 
1865-1875 : RAFFIN & DURAND
Messieurs Eugène Raffin et François Durand, « inventeur du petit tube » développent la fabrication de tubes en cuivre et autres métaux dans un atelier qu’ils créent sur la commune de Longueville dans le Provinois, profitant de la force motrice de la rivière « La VOULZIE ». Dès 1872, la société est récompensée par une médaille d’Or à l’exposition universelle de Lyon.
 
1875-1938 : Période BOSSIN :
En 1875, M. Raffin cède ses parts à un ingénieur des Arts et Métiers, Eugène BOSSIN. 
Le nom de la société va changer plusieurs fois en fonction de l’évolution des associés : DURAND, BOSSIN & Jou, BOSSIN & BRARD, BOSSIN & LAJEUNESSE, mais la famille BOSSIN reste majoritaire et sous son impulsion, la société connaît un essor important avec une notoriété reconnue par de nombreuses récompenses dont une Médaille d’Or à l’exposition universelle de Paris en1889.
 
1939-2004 : période GAUTIER & TROUSSEL :
En 1939, M. Justin Gautier reprend la société renommée « Société d’étirage de tubes de précision de Longueville » et va en confier la Direction à son gendre, Ernest Maurice Troussel, jeune ingénieur de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures.
Maurice Troussel va donner un élan nouveau à la société en fera la référence dans la fourniture de tubes en acier pour le secteur automobile, puis en acier allié pour l’aéronautique et autre secteurs exigeants en termes de qualité.
Son implication devient aussi capitalistique et la société, renommée « GAUTIER TROUSSEL » en 1956 est dirigée par Maurice Troussel puis par son fils Dominique Troussel jusqu’en 2004.
 
2004-2013 : OSBORN TUBES :
En 2004, GAUTIER TROUSSEL devient filiale de BUJON SA au sein du groupe OSBORN METALS sous la dénomination OSBORN TUBES
 
BUJON a été créé en 1940 à Saint-Maur des Fossés en région parisienne

1940 – 1973 : René Bujon, de l’artisanat à l’industrie :
En 1940, René BUJON, ajusteur-outilleur dans l’aviation décide de s’installer à son compte pour produire par étirage à froid des tubes initialement destinés aux radiateurs d’avion. 
En 1945, les ateliers sont transférés de Saint-Maur à Paris, rue de la Roquette, dans le 11ème arrondissement, alors haut lieu de l’étirage à froid. 
La « S.A.R.L. BUJON & Cie » se spécialise dans l’étirage de profils de forme avec de nombreuses applications dans l’industrie (mécanique, textile, automobile,…).
En 1955, une nouvelle usine est construite à Champigny-sur-Marne (94) pour recevoir la cinquantaine d’employés que compte alors la société.
En 1973, René Bujon se retire en cédant les parts de Bujon devenue une S.A. à sept cadres dirigeants.
 
1973-1989 : CMIC-BUJON :
En parallèle à l’activité étirage à froid de profils spéciaux, qui continue de progresser, les dirigeants développent une activité de négoce de produits en aluminium, « CMIC »
En 1986, Bujon rachète la société concurrente, MONIER & SEITERT, et investit ses locaux dans la zone industrielle de Meaux.
 
1989-1996 : BUJON SA : période suisse :
En 1989, BUJON est rachetée par la société ALUSUISSE. Cette dernière, uniquement intéressée par la filiale de négoce d’aluminium CMIC, cède la « composante étirage » aux TREFILERIES DE BIENNE (Suisse) dont la volonté est de délocaliser son activité d’étirage afin de récupérer ses terrains suisses dans le cadre d’un programme immobilier.
Cette société transfère ainsi son parc machines à Meaux qui renforce le niveau technologique de BUJON et met en vente BUJON SA puisque l’’activité « étirage » ne présentait plus d’intérêt stratégique pour elle.
 
1996-2001 : AURORA METALS :
En 1996, la société BUJON intègre le groupe AURORA METALS, groupe anglais axé sur la mise en forme des métaux dont forge, laminage, extrusion… 
BUJON bénéficie alors des moyens du groupe et de son réseau commercial international (Royaume Uni, USA, pays asiatiques..).
En 2000, le Groupe AURORA METALS est racheté par le groupe FIRTH RIXSON, lequel ne souhaite pas conserver certaines activités qui n’entrent pas dans son cœur de métier.
C’est pourquoi les sociétés BUJON (étirage à froid), OSBORN STEEL EXTRUSION (filage à chaud) et STRATA, sont revendues en 2001 à une société nouvellement créée par les cadres dirigeants de ces trois sociétés : OSBORN METALS Ltd.
 
2001-2013 : BUJON / OSBORN METALS SA :
BUJON SA se développe au sein du groupe OSBORN METALS et acquière en février 2004 la société GAUTIER TROUSSEL, rebaptisée OSBORN TUBES.
Au 1er avril 2006, BUJON absorbe sa filiale OSBORN TUBES et devient « OSBORN BUJON » puis OSBORN METALS SA.

OSBORN METALS SA de 2014 à aujourd’hui :
 
Une seule société : OSBORN METALS SA
Un seul établissement : Longueville, en Seine et Marne (Région parisienne)
Deux dénominations commerciales : Osborn Bujon et Osborn Tubes
 
Les deux dénominations commerciales correspondent aux deux savoir-faire historiques :
OSBORN TUBES pour les tubes de précision pour l’aéronautique et la compétition automobile
OSBORN BUJON pour les profils et tubes spéciaux
 
En 2013, les établissements anglais du groupe Osborn Metals Ltd sont vendus. Michel Gaillard, dirigeant historique du groupe Osborn Metals depuis sa fondation reprend OSBORN METALS SA le 1er janvier 2014 avec comme ambition :
- de valoriser les savoir-faire historiques
- de fusionner les activités sur un seul site de production : celui de Longueville.
 
La fusion des deux activités a permis :
De concentrer les moyens humains, management, R&D, QSE. 
De réaliser des économies d’échelles.
De gagner en réactivité et efficacité
De donner une cohésion d’ensemble et un souffle nouveau.
 
Fort de son histoire et de sa restructuration OSBORN METALS SA est armé pour servir ses clients avec plus de réactivité et efficacité. 
 



Qualité

Osborn Metals a basé son management sur l’Assurance Qualité, autour d’un principe de base : « Le client est notre raison d’être »

EN SAVOIR +
Présentation

Notre métier, notre ambition et notre principe de base

EN SAVOIR +
C.G.V

Découvrez nos Conditions Générales de Vente

EN SAVOIR +
Clients

Les clients qui nous font confiance

EN SAVOIR +